À propos de moi

divider

VAXXDER®

DJ Producteur

Je m’appelle Antoine et je suis originaire du territoire de Belfort (90). La passion du mixage et de la production musicale m’est venu depuis mon jeune âge. J’ai commencé en faisant des tutoriels YouTube sur un séquencer musical (FL Studio 11). Tout de suite, c’est le buzz. J’accumule des dizaines de milliers de vues jusqu’à acquérir une certaine notoriété sur YouTube. Ce qui m’a permis en outre d’avoir un passage sur la célèbre radio « Fun ». En 2017, je créé mon label de musique et commence à faire des partenariats avec plusieurs organisations.

Je décide cependant, 3 ans plus tard de rejoindre le label French Records où je suis nommé responsable d’admission. J’apporte depuis 2014 une vision jeune et tendance de l’EDM en France. Je compose mes propres musiques et travaille avec du matériel professionnel. Soutenu par Fun Radio, Henri PFR ou encore 1DO Brasil Music.

Responsable d'admission chez French Records

divider

French Records est un label de musique électronique fondé en 2018 et reposant sur le statut d’association. Le concept et le but du label est de réunir, autour de la musique, des jeunes compositeurs français. Avec des dizaines d’artistes et une communauté avoisinant 1000 passionnées, le fondateur à même pris la décision fin 2019 de créer un sous label (French Records Underground) qui à pour objectif de créer une nouvelle communauté de passionnée autour de l’électro hard. Pour ma part, j’ai le statut de vice-président dans French Records et je m’occupe du recrutement d’artiste. Soutenu par des DJ de renom comme Retrovison ou encore Niko Metta, le label ne cesse d’évoluer au fil des jours et de faire parler de lui.

Voir la chaine Youtube

DJ Cool et performant

5,0 rating
4 février 2020

J’ai commander une soirée anniversaire au près de mon ami DJ. La tracklist était agréable et il savait être à l’écoute de certaines demandes. Merci beaucoup Vaxxder 🙂

Mattiosse

De la bonne musique

4,0 rating
4 février 2020

Tu as réussi à faire danser les gens sans passer trop de musiques commerciales

Tristan